Projets 2015

Depuis janvier 2014 La Runa et Géol’Esperanza essaient de communiquer avec les écoles péruviennes afin d’obtenir de nouveaux projets, et d’évaluer les besoins. Nous n’avons quasiment pas obtenu de réponses, malgré notre insistance. Nous avons juste eu un mail de Pablo, notre principal contact, le directeur de l’école de Collana, nous disant qu’il allait essayer de nous transmettre de nouveaux projets. Ce ne fut pas le cas.

De plus, nous avons eu plusieurs échanges avec Gonzalo, un péruvien contacté grâce à une ancienne élève de notre école. Celui-ci nous avait parlé de travailler ensemble, de venir visiter les villages dont il s’occupe avec des amis, au Nord de Lima, et de mettre en place des projets en lien avec des enfants. Mais depuis Mars dernier, Gonzalo ne nous a donné aucun signe de vie…

Nous sommes donc partis tous les trois, Anissia, Lucile et Boris, le 30 Juin 2015, sans trop savoir ce que nous allions faire exactement pendant tout le mois de Juillet. Mais nous savions une chose, c’est que nous allions aller rendre visite aux anciennes écoles qui ont reçu l’aide de La Runa par le passé, afin de voir si les projets fonctionnent, et nous allions faire de la prospection, et revenir en France avec de nouveaux projets. Car nous l’avions bien compris, avec le Pérou, le seul moyen  d’avoir de nouveaux projets, c’est d’aller directement sur place !

Arrivés à Puno le 5 Juillet, nous avons directement essayé de prendre contact avec Pablo, le directeur d’une école équipée en 2014 d’une cuisine et de matériel de sport. Il nous a donné rendez-vous le lendemain à notre auberge pour nous rencontrer. Et quelle surprise quand il est arrivé avec deux collègues, tous deux directeurs d’autres écoles ! Il s’agissait de Luis, directeur de l’école d’Ananzaya, et d’Ernesto, directeur de l’école de Chapa. Ces deux écoles aimeraient bien recevoir notre visite afin de constater le manque de moyens et par la suite améliorer la situation. Et ce n’est pas tout, Pablo nous explique que deux autres écoles sont aussi dans le besoin, celle d’Umayo et celle de San José Principio. Toutes ces écoles sont à proximité de Puno, au bord du Lac Titicaca.

Nous avons donc commencé par retourner, un an après, à l’école de Collana (voir page : »projets 2014″). Surprise : le bâtiment en terre qui abritait la « cuisine » (enfin… le feu pour la cuisson), a été détruit, et un bâtiment en béton (la nouvelle cuisine) est sorti de terre.

Le nouveau bâtiment qui abritera la cuisine de l'école de Collana
Le nouveau bâtiment qui abritera la cuisine de l’école de Collana

Idem pour les toilettes !

Le nouveau bâtiment qui abrite désormais les toilettes de l'école de Collana
Le nouveau bâtiment qui abrite désormais les toilettes de l’école de Collana

Et l’école a été repeinte ! Tout le matériel acheté l’an passé est très bien utilisé, les parents d’élèves cuisinent deux fois par jour pour les enfants à l’école.

IMG_1949

C’est donc une très bonne nouvelle pour l’association La Runa.

En juin 2015, Boris est intervenu dans plusieurs classes de l’école primaire de La Bresse (88) et de l’école primaire de Petite-Rosselle (57). Il a sensibilisé les élèves au mode de vie des communautés péruviennes et a projeté des photos des écoles péruviennes, montrant bien le décalage qu’il y a par rapport aux écoles françaises. Il a été demandé aux enfants français de réaliser des dessins représentant leur maison, les animaux de France, leurs amis, leur famille, les paysages français etc…

À l’école de Collana ont donc été distribués ces dessins aux quelques 70 élèves,qui en ont fait en retour, représentant cette fois-ci leur mode de vie… au Pérou ! Et quelle surprise, lorsque nous nous sommes aperçus qu’avec beaucoup moins de moyens, les enfants péruviens arrivent à dessiner d’une manière beaucoup plus riche et appliquée que les enfants français ! Ces dessins ont été distribués par la suite le 01 Octobre 2015 à l’école de La Bresse, avec projection de nouvelles photos devant 80 enfants âgés de 6 à 10 ans.

Une toile représentant les quatre saisons, réalisée par les enfants de La Bresse a été donnée à l’école de Collana :

IMG_1963

Ensuite, les trois bénévoles se sont rendus à l’école de Chapa, à 1h15 de collectivo de Puno. 76 élèves sont scolarisés dans cette école qui n’a même pas un accès direct à l’eau… Un puits est bien présent au fond de la cour, avec de l’eau, mais la pompe est en panne et a été retirée… Ils vont donc chercher l’eau très loin avec des seaux et la stocke dans un gros tonneau dans le bâtiment où ils cuisinent. Également, un homme chargé de cuisiner, aidé par des parents d’élèves, préparent des repas tous les jours pour les enfants, dans des conditions impensables. Un feu, avec de très vieilles casseroles, peu de matériel. Les enfants doivent apporter leur propre vaisselle (souvent en mauvais état) et certain n’en ont pas. Enfin, le matériel de sport est quasiment inexistant, et les livres très usés. Plusieurs devis ont donc été établis.

Les assiettes des élèves, en mauvais état
Les assiettes des élèves, en mauvais état
La cuisine de l'école de Chapa
La cuisine de l’école de Chapa
Le matériel de sport pour 76 élèves
Le matériel de sport pour 76 élèves
Il est 13h30, c'est l'heure de manger à l'école de Chapa
Il est 13h30, c’est l’heure de manger à l’école de Chapa
Accueil chaleureux à l'école de Chapa
Accueil chaleureux à l’école de Chapa
Un élève de l'école de Chapa
Un élève de l’école de Chapa

Et l’accueil n’a pas été des moindres ! Les élèves nous ont offerts à chacun 5 colliers de fleurs, nous ont jeté des fleurs, étaient habillés en habits traditionnels (on ne peut plus colorés !), et nous ont fait découvrir la langue Quechua :

Colliers de fleurs et tenues traditionnelles des enfants de Chapa
Colliers de fleurs et tenues traditionnelles des enfants de Chapa

S’en est suivi une petite balade digestive (après avoir dégusté des pommes de terre cuites dans la terre avec du fromage), sur les hauteurs, afin d’admirer le lac Titicaca au milieu des cactus :

Balade sur les hauteurs devant le lac Titicaca
Balade sur les hauteurs devant le lac Titicaca
Les cactus proches de l'école, les aiguilles font parfois plus de 10cm !
Les cactus proches de l’école, les aiguilles font parfois plus de 10cm !

La semaine suivante, ce sont les écoles d’Ananzaya, de Umayo et de San José Principio qui ont reçu notre visite. La première est composée de 50 élèves, et les élèves étudient dans les mêmes conditions qu’à l’école de Chapa, mis à part qu’ils ont un accès  l’eau plus facile. Des cahiers y ont été distribués, des devis établis (cantine, cuisine, matériel de sport, livres), puis Luis, le directeur, nous a amenés faire du bateau sur le lac Umayo, à 3910m d’altitude, 100m plus haut que le lac Titicaca. Nous avons donc fait du bateau sur un lac plus haut que le lac Titicaca, connu pour être le plus haut lac navigable au monde !

Un condor observé sur l'île au milieu du lac Umayo
Un condor observé sur l’île au milieu du lac Umayo
Le bateau de pêcheur que nous avons emprunté avec un élève aux rames
Le bateau de pêcheur que nous avons emprunté avec un élève aux rames

À l’école de Umayo (8 élèves), il n’y a pas de cuisine. Ce sont les mamans qui cuisinent chez elles à tour de rôle, et qui apportent le repas à l’école. Mais, pour en avoir fait l’expérience, les plats arrivent froids bien souvent. Des devis recensant les besoins ont aussi été établis, et les élèves nous ont emmenés visiter le site archéologique de Sillustani, où de gigantesques Chulpas (tombent Incas mesurant jusqu’à 12 mètres de haut) dominent la colline.

Visite de Sillustani, avec les élèves de l'école de Umayo
Visite de Sillustani, avec les élèves de l’école de Umayo
Visite de Sillustani, avec les élèves de l'école de Umayo
Visite de Sillustani, avec les élèves de l’école de Umayo
Visite du site de Sillustani avec les enfants de l'école de Umayo
Visite du site de Sillustani avec les enfants de l’école de Umayo
Une Chulpa, où étaient momifiés les Incas importants
Une Chulpa, où étaient momifiés les Incas importants

Enfin, à l’école de San José Principio, nous avons été surpris. Cette école a bénéficié en 2014 de l’aide d’une association humanitaire qui a permis l’installation de points d’eau et de toilettes dans l’école, ainsi que d’une cuisine. Tant mieux ! Cette école a bénéficié de matériel de sport et de livres. Nous ne nous attendions donc pas à avoir des devis de cette école. Ce qui nous a surpris, c’est lorsque le directeur nous a apporté un devis, où il était mentionné : 5 téléviseurs, 5 lecteurs Blue-Ray et 5 supports pour accrocher les téléviseurs au mur… … … …

Visiblement, ce directeur pensait que l’argent tombait du ciel en France. Nous lui avons fait comprendre que nous avons beaucoup de mal à réunir des fonds pour acheter tout ce matériel, et également pour envoyer des  bénévoles sur place. Nous travaillons toute l’année pour essayer d’apporter du matériel aux écoles tels que pompe à eau, cuisine, livres etc…  le minimum pour que les enfants suivent une éducation convenable. Nous ne pouvons pas nous permettre d’acheter 5 téléviseurs et encore moins 5 lecteurs Blue-Ray (chose qui n’existe pas dans les écoles françaises !) alors que d’autres écoles n’ont pas d’eau !

En réponse à ça, le directeur nous a dit : « 2 téléviseurs alors ? » … … … Sans commentaire … Notre association et l’association La Runa ne sont pas des banques.

La Runa étudiera donc ce devis quand même, mais cette école est prévenue, elle ne recevra pas de matériel audiovisisuel avant que toutes les autres écoles que nous connaissons ne soient équipées d’eau, de cuisine etc etc…

Voilà donc le récit de nos actions à Puno en Juillet 2015 ! Notre route a continué à Cusco, puis Nasca pour finir par Lima. À Cusco nous sommes allés visiter les locaux d’une association qui s’occupe d’enfants d’un quartier défavorisé, et nous avons donné des jouets et des crayons. Un dentiste que La Runa connait a également reçu 2 kg de brosses à dents pour des enfants.

Le reste de notre voyage a été consacré d’une part à la recherche des quelques 87 contreparties demandées par nos donateurs, ainsi qu’à du tourisme, tel que la Vallée Sacrée des Incas, le Machu Picchu, les musées de Cusco, les îles du lac Titicaca, les mystérieuses lignes de Nasca, et la visite de la capitale péruvienne : Lima.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s